Peur Vs Amour.png

Peur Vs Amour

Retrouvez l'article dans le New-Sight magazine au bas de la page

Oui c’est la peur qui est à l’opposé de l’amour. Beaucoup penseraient plutôt à la haine, mais comme d’autres émotions négatives, elle prend sa source dans la peur.

Il est important de remarquer aujourd’hui, l’insécurité et autres nombreuses émotions, qui sont d’ailleurs mises en lumière grâce à la désinformation médiatique et gouvernementale actuelle.

Le sentiment de sécurité par exemple, dont chacun est responsable, doit provenir en réalité de l’intérieur, en se confrontant d’abord à ses propres blocages et fausses croyances, par le biais du développement personnel.

Si nous croyons à tort que la sécurité est contrôlable par les éléments extérieurs, cela en pâtira forcément sur nos libertés individuelles. Au même titre que si je vis dans la peur du cambriolage, et que j’ai oublié de fermer ma porte à clef, mon esprit sera accaparé par une légère peur continuelle, et je ne pourrais me sentir libre et bien tout au long de ma journée. Notez que ces émotions sont précisément reliées à un bon ou mauvais fonctionnement du 1er chakra racine. (Couleur : rouge - Sentiment : sécurité - Émotions : peur - Sens : odorat)

L’émotion inverse prenant sa source dans le sentiment d’amour, (amour au sens large et universel), est donc la confiance. – synonyme de foi – Une confiance inébranlable que tout ce qui nous arrive est porteur de la fréquence vibratoire que nous avons émise, et qu’en nourrissant de belles émotions, il ne peut y avoir de mauvais retours.

Bien-sûr les habitudes ont la vie dure, et il est rarement aisé de monter par sa simple volonté dans l’échelle des émotions. J’encourage pour cela toujours le coup de pouce extérieur, comme le coaching-thérapeutique que je pratique moi-même. Un accompagnement professionnel de 3 à 4 mois peut s’avérer non seulement extrêmement bénéfique pour notre bien-être physique, émotionnel et mental sur le moment, mais aura aussi un impact définitif sur notre vie, puisque nous aurons travaillé à changer et nous libérer de bon nombres des choses qui nous freinent dans la vie, que ce soit diverses peurs, ou simplement les auto-sabotages quasiment toujours inconscients.

Je dis toujours que tu ne peux pas être dans l’émotion et l’énergie de dépression, de tristesse et de peur la plupart du temps, et espérer en même temps la joie, la plénitude et la félicité. Quiconque te présente l’espoir d’y accéder se méprend, et cela va en plus nourrir cette situation de souffrance par une désillusion supplémentaire. C’est pourquoi il faut bien comprendre et accepter les étapes émotionnelles qu’il est nécessaire de traverser et appréhender correctement.

Par ailleurs, il existe beaucoup d’outils et de solutions naturelles, qui ne demandent en aucun cas, des années interminables de thérapies, pour sortir de ces cercles vicieux, puis avancer plus rapidement avec moins de souffrance…

Lorsque je parle de confiance, à l’instar de la sécurité, cela doit également se développer en premier lieu de l’intérieur ; car si j’ai une réelle confiance en moi, alors tout ce qui m’arrivera dans la vie importe peu, car je saurais que je sais réagir adéquatement, ou avoir le bon discernement pour ne pas tomber dans les pièges habituels. C’est à ce moment que commence le chemin de la liberté, et que l’on peut enfin s’autoriser à être soi-même.

Bien-sûr, on ne peut pas parler d’un tel sujet sans parler du mental : un outil aussi constructif que destructeur… Qui est d’ailleurs le sujet de mon livre : « De la tête au cœur ». Comme disait ma prof de Yoga, « le mental est un très bon serviteur, mais un très mauvais maître ». Et tant que l’on n’a pas conscience que ce dernier fonctionne malgré nous, et que nous ne l’avons pas dompté pour le remettre à la place qui est la sienne, alors les souffrances auto-infligées subsisteront, et la planète restera peuplée de somnambules. Fort heureusement, il y a aujourd’hui un éveil général de personnes qui se mettent à la méditation (excellent outil pour calmer le mental et éveiller la conscience), au développement personnel, thérapies énergétiques et coachings spécialisés, etc… Mais il y a encore du boulot, et c’est à chaque individu de prendre la responsabilité de s’impliquer dans son élévation personnelle, pour passer à son Niveau Suivant de potentiel.

Les aides telles que : les thérapies alternatives, coachings, livres, conférences, ne manquent vraiment pas aujourd’hui, vous n’avez que l’embarras du choix. Alors je vous propose le premier exercice de confiance en vous-mêmes, en vous dirigeant vers l’une de ces solutions, sans peur et avec discernement, sans oublier qu’il n’y pas d’erreur, que des expériences…

Avec toute ma bienveillance.

C’était Maxime Deroubaix,

Ecrivain du livre « De la tête au cœur » Observation d’un sujet humain sur le chemin du bonheur

Coach-Thérapeute. Spécialisé en liberté intérieure.

NewSightNovembre202042.jpg
NewSightNovembre202043.jpg